Jeu d'échec - La tour et le fou

Jeu d'échec - La tour et le fou

LA TOUR

Une des pièces les plus dangereuses dans un jeu d'échec, mais aussi une des plus dures à mettre en action. Placées aux angles de l'échiquier, elles sont souvent les dernières à entrer en action.

Le symbole de la tour crénelée me plaît bien pour cette pièce, c'est pourquoi je l'ai gardée, et je l'ai agrémentée d'un dragon lové autour de ses fondations, défendant farouchement sa propriété. Je reste dans cette image du dragon qui protège sa tour, mais rassurez-vous, il n'y a pas de princesse dedans!

Jeu d'échec - La tour et le fou

LE FOU

Dans les anciens jeux, le fou ne pouvait se déplacer en diagonale que sur deux cases seulement, ce qui en faisait une des pièces les plus faibles de l'échiquier. Aujourd'hui il possède toutes les diagonales, ce qui le rend bien plus redoutable...

J'ai choisi une figure démonique, comme celles que l'on peut imaginer dans les représentations de l'enfer, mais avec une apparence d'être dément et machiavélique. Et puis les chèvres m'ont toujours fait un peu rigoler.

Auteur-Roman-Koncept 27/02/2014 14:38

très joli travail.
Sur l'ensemble de la série du jeu d'échec, mon préféré est la tour. Peut-être parce-qu'on y retrouve à la fois l'univers des échecs et le côté fantasy marqué par le dragon. Ce dessin illustre bien la rencontre de ces deux mondes.

Alors que pour le fou ou les pions, par exemple, on a juste des personnages sur socle, sans qu'il n'y ait cette idée de jeu d'échec. Ils sont comme des figurines tout simplement.

Et pour finir, il y a le cavalier qui lui à l'inverse est trop marqué "echecs" à mon goût.

Bref, de ce point de vue, le dessin de la tour est vraiment le plus réussi car il marque parfaitement la rencontre de ces deux univers.

Theme: Personally; 2012 -  Hébergé par Overblog