Angoulême et la BD

Vous souvenez-vous que je vous avais donné rendez-vous l'année dernière après avoir participé pour la première fois au concours Jeunes Talents du festival d'Angoulême? Eh bien comme promis je remets le couvert! Une activité intense en cours depuis mi-septembre, et tout est prêt!

La BD est finie (deadline du 6 novembre parfaitement respectée :D ), mais elle ne sera dévoilée qu'après le 6. Cependant rien ne m'empêche partager avec vous quelques ébauches et photos, mais aussi l'histoire!

 

 

Angoulême et la BD

Déjà la première expérience de l'année dernière m'a  permis de beaucoup évoluer: j'avais proposé des personnages caricaturés, très orientés BD et un dessin simplifié. Ce n'est pas ce que je fais le plus souvent, mais l'idée me plaisait quand même et puis... c'était un concours de BD! Cette année j'ai mis la priorité sur le plaisir de dessiner: j'aime les détails, le rêve et le fantastique, et les personnages réalistes mais avec un petit côté stylisé pour la BD quand même.

Il faut quand même une histoire construite me direz-vous (à raison)! C'est bien beau de dessiner ce qu'on aime, mais encore faut-il avoir une histoire solide qui va avec! C'est là que les recherches commencent, à partir d'une idée, qui vient spontanément (on appelle ça l'inspiration non?)

L'idée de départ était l'image d'une petite fille à l'allure candide face au visage d'un dragon menaçant. Allez savoir pourquoi, mais je sentais l'inspiration bouilloner derrière cette première idée, et qu'il suffisait de creuser un peu pour la libérer.

Angoulême et la BD

L'idée a évolué, elle a commencé par un rêve de petit fille (quoi de plus normal dans une histoire où une fillette est face à un dragon?), puis s'est transformée en coma rempli de rêves et divagations et se terminant sur un réveil brutal. La petite fille se réveillerait gravement blessée à l'hôpital, suite à un accident. Accident de voiture? Elle se serait faite percuter par un automobiliste sous l'emprise de l'alcool. Mais même si l'histoire est dure et tragique, elle semblait encore trop "évidente": elle n'avait pas demandé énormément de réflexion.Et ressemblait trop à un blâme surexploité par les médias, même s'ils ont raison sur le fond ("baah l'alcool au volant c'est maaal, regardez ce que vous faites bande d'inconscients!").

Alors le côté coma et rêve a été conservé, mais la chute a changé. La jeune fille se retrouve à l'hôpital oui, mais plus pour les mêmes raisons.

Et je vous le dirai la prochaine fois ^^ (je ne vais pas tout vous révéler maintenant oh!)

Theme: Personally; 2012 -  Hébergé par Overblog